Le quatuor genevois The Animen qui affectionne le sonorités sixties du rock’n’roll revient avec un troisième album un peu moins référencé mais tout aussi hospitalier.

Après Nashville pour “Are We There Yet?” en 2015, le groupe s’est cette fois délocalisé à Paris pour collaborer avec le producteur Samy Osta, qui a notamment oeuvré sur des disques de Feu! Chatterton ou La Femme.

Les onze nouvelles chansons de “Same Sun/ Different Light” prennent ainsi quelques airs plus contemporains et solaires entre guitares ornementales, basses élastiques et motifs rythmiques. Au point même de baptiser un de leurs titres “Modern Nostalgia” pour évoquer ce recentrage qui reste toutefois davantage dans une forme de continuité que de rupture.